Algeria


L’étude DAWN 2

 L'étude DAWN en Algérie et l'impact du diabète sur la vie des patients
DAWN 2, une étude internationale qui met en avant l'importance des critères psychosociaux chez les personnes atteintes de diabète

L’étude internationale DAWN 2 (Diabetes Attitudes, Wishes and Needs. Attitudes, Souhaits et Besoins associés au diabète) est la plus vaste étude jamais menée sur les aspects psychosociaux de la prise en charge du diabète. Elle a été réalisée dans 17 pays et sur 4 continents.

DAWN 2, initiative mondiale de Novo Nordisk, réalisée en collaboration avec la Fédération Internationale du Diabète (FID), l’Alliance Internationale des Organisations de Patients (IAPO), le Steno Diabetes et d’autres partenaires régionaux et mondiaux, visait, en Algérie, à évaluer les résultats psychosociaux chez les personnes atteintes du diabète.

L’étude a été faite sur la base d’un échantillon de 919 personnes dont 519 vivants avec un diabète, 120 membres de leurs familles et 280 professionnel de la santé issus de différentes régions d’Algérie.

DAWN 2 révèle que le diabète est un fardeau physique et psychologique pour de nombreuses personnes atteintes de diabète en Algérie.

La détresse psychologique liée au diabète est associée à l'auto-prise en charge insuffisante, qui peut conduire à un mauvais contrôle de la glycémie et à plus de complications. Une prise en charge adaptée aux besoins quotidiens du patient aura un impact positif sur son bien être émotionnel.

Néanmoins, quelques personnes atteintes de diabète ont constaté que leur état a un effet positif sur certains aspects de leur vie.

Les problèmes sociétaux sont soulignés par la forte proportion de personnes discriminées en raison de leur diabète.

Seulement la moitié des personnes atteintes de diabète dans DAWN 2 ont déclaré avoir reçu une éducation structurée. L’accès à l’éducation thérapeutique et sanitaire permet aux personnes atteintes de diabète d’acquérir les compétences nécessaires pour gérer elles-mêmes leur condition et vivre une vie saine. Malgré la disponibilité de programmes éducatifs dans des contextes différents (par exemple, individu vs groupe, sur support papier ou électronique), de nombreuses personnes atteintes de diabète ne sont pas informées de ces services. La coordination proactive entre les membres des équipes soignantes peut aider à sensibiliser les personnes atteintes de diabète à l'importance de l'éducation thérapeutique.