Algeria


Qu'est-ce que le diabète ?

Qu'est-ce que le diabète?
Définition selon l’OMS

Le diabète est une maladie chronique qui apparaît lorsque le pancréas ne produit pas suffisamment d’insuline ou que l’organisme n’utilise pas correctement l’insuline qu’il produit. L’insuline est une hormone qui régule la concentration de sucre dans le sang. L’hyperglycémie, ou concentration sanguine élevée de sucre, est un effet fréquent du diabète non contrôlé qui conduit avec le temps à des atteintes graves de nombreux systèmes organiques et plus particulièrement des nerfs et des vaisseaux sanguins1.


Diagnostic du diabète 
:

Le diagnostic du diabète est biologique1. Il est diagnostiqué si :

  • La glycémie à jeun ≥ 1,26 g/l (7 mmol/l) à deux reprises

Ou :

  • La glycémie > 2 g/l (11,1 mmol/l) à n’importe quel moment de la journée + symptômes de diabète
Chiffres à retenir
  • Glycémie à n’importe quel moment de la journée ≥ 2 g/l = diabète

Ou :

  • Glycémie à jeun ≥ 1,26 g/l à 2 reprises = diabète

Ou :

  • Glycémie 2 h après ingestion de 75 g de sucre par voie oral ≥ 2 g/l = diabète 
     
Quels sont les différents types de diabète :

Classification du diabète

Il existe différents types de diabètes:


Le diabète de type 1

Le diabète de type 1 (DT1) est une condition auto-immune caractérisée par la destruction des cellules productrices d’insuline du pancréas. Par conséquent, les personnes atteintes de diabète de type 1 produisent très peu ou pas du tout d’insuline et ont besoin d’injections d’insuline ou d’une pompe à insuline pour survivre. C’est le type de diabète le plus répandu chez les enfants et les jeunes adultes.

Anciennement appelé “diabète insulino-dépendant”, il survient essentiellement avant l’âge de 20 ans (même si on connait trois pics de survenue : à l’âge de 4 ans, 12 ans et de 40 ans), d’où son autre appellation de «diabète juvénile». Il est aussi nommé «diabète maigre» (car un amaigrissement est observé) ou encore «diabète sucré».

Le DT1 est caractérisé par insulinopénie.
D’apparition brutale, on le reconnait le plus souvent par les symptômes suivants : excrétion excessive d’urine (polyurie), sensation de soif intense (polydipsie), faim constante, perte de poids, altération de la vision et fatigue.
 

Le diabète de type 2

Le diabète de type 2 (DT2), anciennement appelé «diabète non-insulino-dépendant», apparait le plus souvent chez les sujets de plus de 40 ans (même si on retrouve désormais ce type de diabète chez les enfants), d’où son appellation du «diabète de l’adulte». Il est aussi nommé «diabète gras» car les personnes atteintes sont souvent en surpoids (avec une surcharge notamment abdominale) ou obèses.

Le diabète de type 2 est caractérisé par une mauvaise utilisation de l’insuline par l’organisme. A l’inverse du DT1, le DT2 est le plus souvent de découverte fortuite à l’occasion d’un bilan de santé de routine (analyses sanguines qui révèlent une augmentation du taux de sucre dans le sang ou un fond d’œil).

Les symptômes observés peuvent être identiques à ceux décrits pour le DT1 mais sont souvent moins marqués, de ce fait, la maladie peut être diagnostiquée plusieurs années après son déclenchement. Pour ce type de diabète, l’hérédité familiale est retrouvée.
 

Le diabète gestationnel

On parle de diabète gestationnel lorsque des femmes qui n’ont jamais présenté de diabète auparavant affichent un taux de glycémie élevé durant leur grossesse. Cette condition affecte environ 6,3% des femmes enceintes en Algérie. Ce type de diabète provoque quelques symptômes qui disparaissent généralement à la fin de la grossesse. Néanmoins, le diabète gestationnel présente un risque tant pour l’enfant que pour la mère. Il apparait généralement aux 24 et 28 semaines d'amenorrhée.

Les bébés de mères atteintes de diabète gestationnel ont plus de risques d’être de grande taille (ce qui peut mener à des complications lors de l’accouchement), ou d’avoir plus de risques d’autres complications médicales après l’accouchement et ont un risque plus important d’intolérance au glucose et d’obésité à long terme. Les femmes qui ont développé un diabète gestationnel ont plus de risques de développer un diabète de type 2.
 

Le diabète iatrogène

Dans le diabète iatrogène, les hyperglycémies sont provoquées par des médicaments tels que : les corticoïdes – les progestatifs de synthèse…


Quels sont les symptômes du diabète :
Symptômes du DT2*:

Le diabète est une maladie silencieuse qui se caractérise par une hyperglycémie chronique. Cependant, cette maladie a quelques symptômes insidieux mais qui peuvent orienter vers la nécessité d’établir un diagnostic. Ces symptômes sont :

  • Polyphagie (envie fréquente de manger)
  • Polyurie (envie fréquente d’uriner jour et nuit)
  • Polydipsie (soif importante)
  • Amaigrissement
  • Fatigue constante
  • Vision trouble
  • Infections fréquentes
  • Manque d’intérêt et de concentration
  • Vomissements et douleurs stomacales (symptôme souvent confondu avec la grippe)
  • Sensation de picotement ou d’engourdissement dans les mains ou les pieds

Ces symptômes peuvent être légers ou absents dans le cas du diabète de type 2.

Cependant, le diagnostic de cette maladie est strictement biologique et ne peut être fait sur la base de signes cliniques.

Références :

1. Definition, diagnosis and classification of diabetes mellitus and its complications, OMS, 1999
Vijan. S : annals of internal medicine. American college of physicians 


 la pandemie du diabète

En savoir plus sur cette pandémie qui touche plus de 382 millions de personnes dans le monde.

ce que vous devez savoir sur le diabète
 

comment traiter le diabète

L’objectif du traitement du diabète de type 2 est double faire baisser les valeurs glycémiques mais aussi corriger les autres facteurs de risque vasculaire souvent associés.

Comment traiter le diabète ?
 

Exercice et alimentation conseils pour un mode de vie sain pour les diabétiques

Un mode de vie sain et équilibré vous aide à mieux gérer votre diabète.

Vivre avec son diabète